FIJM 2016 (jour 2) : la performance selon Hiromi

Hiromi. Photo Muga Miyat

Hiromi. Photo courtoisie/Muga Miyaharatake

Un piano, une batterie, une basse. Ça pourrait ressembler à la configuration d’un trio classique de jazz, mais ce n’est pas le cas. La batterie, presque qu’aussi gigantesque que celle de Carl Palmer, trahit ses intentions. La basse, avec son fil blanc bien visible et ses six cordes, n’est pas certes pas commune. Et devant les ivoires du piano, il y a Hiromi.

Par Philippe Rezzonico

La Japonaise semble sortie d’un manga imprimé du pays du Soleil levant. Chevelure touffue et bien relevée, sourire de poupée de porcelaine, souliers spectaculaires… Mais tout ça, est trompeur. Dès qu’elle s’installe au piano, Hiromi Uehara devient une boule d’énergie incontrôlable.

Lire la suite

FIJM 2016 (Jour 1): son prénom est Lisa

Lisa Simone. Photo courtoisie FIJM/Denis Alix

Lisa Simone. Photo courtoisie FIJM/Denis Alix

Rien de plus difficile pour quelqu’un qui désire chanter que d’être le fils ou la fille d’une légende de la musique. C’est le cas de Lisa Simone, fille de la légendaire Nina, qui se produisait pour une première fois à Montréal, mercredi, en première partie du concert d’ouverture du Festival de jazz de Melody Gardot.

Par Philippe Rezzonico

Elle aura finalement attendu le début de la cinquantaine avant de lancer un premier disque solo avec son nom bien à elle sur la pochette (All is Well, 2014), même si elle a passé sa vie d’adulte à jouer et à chanter sur les scènes de Broadway.

Lire la suite

Scotty Moore (1931-2016) : le premier guitariste du royaume

Scotty Moore, Elvis Presley et Bill Black en septembre 1954. Photo Scotty Moore.net

Scotty Moore, Elvis Presley et Bill Black en septembre 1954. Photo Scotty Moore.net

« Hit it! » le cri d’Elvis survient exactement une minute et 20 secondes après le début de Baby Let’s Play House et Scotty Moore enchaîne avec le deuxième pont instrumental de la chanson, le meilleur de tous ses solos de guitare, selon Keith Richards.

Par Philippe Rezzonico

Moore est mort mardi à l’âge de 84 ans, plus de 50 ans après le décès de son pote Bill Black (1965) et près de 40 après celui d’Elvis (1977). S’il fallait absolument résumer sa longue carrière avec le roi du rock n’ roll à un seul moment d’éternité, ce serait durant cette chanson, à mes yeux la meilleure de toutes celles d’Elvis durant son séjour chez Sun Records.

Lire la suite

Paul Simon : le passé au présent

Paul Simon. Photo promotionnelle

Paul Simon. Photo promotionnelle

Que ce soit du temps de Simon and Garfunkel, où lors de ses décennies de travail en solo, Paul Simon a plongé dans les racines musicales de l’Americana, de l’Afrique, de la Louisiane et de l’Amérique du Sud.

Par Philippe Rezzonico

C’est un peu la visite de divers continents et de toutes les musiques que l’artiste de légende proposait aux spectateurs massés à la salle Wilfrid-Pelletier, mercredi soir. Un spectacle complexe au plan des arrangements, riche sur l’aspect musical, étonnant pour ce qui est de diverses relectures, mais où, en définitive, Paul Simon, paradoxe, s’est un peu effacé derrière tout ça.

Lire la suite

Le retour aux sources de Hall & Oates

Hall & Oates et leur musiciens au début de l'actuelle tournée. Photo courtoisie Live Nation

Hall & Oates et leur musiciens au début de l’actuelle tournée. Photo courtoisie Live Nation

Quand ils étaient des jeunes artistes, durant les années 1960, Daryl Hall et John Oates faisaient partie de groupes (The Temptones, The Masters) qui embrassaient les influences d’autres groupes qui enregistraient sur les étiquettes Atlantic, Motown et Hi Records.

Par Philippe Rezzonico

Cinquante ans après leurs premiers enregistrements (1966), près de 45 après les premières chansons gravées par Hall & Oates (1972) et avec leurs 70 printemps qui approchent, le duo a mis ses racines à l’avant-plan, mardi, au Centre Bell, pour leur retour à Montréal après dix ans d’absence.

Lire la suite

La beauté en clair-obscur de City and Colour

City and ColourIl y a des artistes qui entrent dans nos vies sans heurts. Presque naturellement, pourrais-je ajouter. Parfois, tout simplement par l’entremise d’une mélodie entendue une fois au détour d’une rue. City and Colour a un peu la même approche sur scène.

Par Philippe Rezzonico

Peu importe si nous posons le geste collectif de nous rendre fort nombreux dans un amphithéâtre comme celui du Canadien, le groupe de Dallas Green n’est pas du genre à nous agresser avec des tonnes de décibels.

Lire la suite

Francos 2016 : Trois – magnifiques – femmes et un band en feu

Ariane Moffatt: Assumée et rassembleuse. Photo courtoisie FF/Frédérique Ménard-Aubin

Ariane Moffatt: Assumée et rassembleuse. Photo courtoisie FF/Frédérique Ménard-Aubin

Soleil éclatant et mercure estival. Conditions idéales pour une virée en soirée tous azimuts. Virée, qui comme cela survient presque à chaque année, faisait la part belle aux femmes d’ici et d’ailleurs.

Par Philippe Rezzonico Lire la suite

The Cure au Centre Bell : la manière Robert Smith

The CureD’ordinaire, quand un artiste comme McCartney ou un groupe comme le E Street Band offre un concert de plus de trente chansons de tout près de trois heures, les spectateurs sortent de l’aréna repus et ravis. Il n’y a pas eu cette unanimité, mardi, quand les gens ont quitté le Centre Bell après le spectacle de The Cure.

Par Philippe Rezzonico

Après plus d’une heure, un ami notait sur mon profil Facebook qu’il avait hâte aux chansons de la période 1980-1984. Après le spectacle, un de mes frères de sang m’appelé pour me dire que Robert Smith n’avait pas besoin de passer la deuxième heure du show à s’assurer que nous allions tous demeurer assis sur nos sièges. Et une autre amie qui était déçue. Et j’en passe. Voyons ça de plus près.

Lire la suite

FrancoFolies 2016 : Rockollection nostalgique

Laurent Voulzy et Alain Souchon. L'un ne va pas sans l'autre. Photo courtoisie FF/Benoit Rousseau

Laurent Voulzy et Alain Souchon. L’un ne va pas sans l’autre. Photo courtoisie FF/Benoit Rousseau

Alain Souchon et Laurent Voulzy. Laurent Voulzy et Alain Souchon. Du pareil au même. Deux noms indissociables qui partagent 40 ans d’amitié et de complicité artistique. Bonne idée des FrancoFolies et les inviter afin de présenter la tournée liée à leur album éponyme paru l’an dernier.

Par Philippe Rezzonico

Sur papier, l’intention était similaire à celle des tournées communes d’Elton John et de Billy Joel ou de Sting et Paul Simon qui sont passées sur nos terres au cours des ans.

Lire la suite

Francofolies 2016: la vadrouille du samedi soir

Pierre Lapointe et le retour de La forêt des mal-aimés. Photo courtoisie FIJM/Victor Diaz Lamich

Pierre Lapointe et le retour de La forêt des mal-aimés. Photo courtoisie FF/Victor Diaz Lamich

Après deux soirées passées au même endroit (la rue Sainte-Catherine pour la soirée d’ouverture hip hop et la Maison symphonique pour l’hommage à Serge Gainsbourg), ça allait de soi que la troisième soirée des FrancoFolies 2016 allait être placée sous le signe de la bougeotte. Compte-rendu de la vadrouille du samedi soir.

Par Philippe Rezzonico Lire la suite