L’évolution de Susie Arioli

Susie Arioli présente les compositions de Spring/Photo courtoisie Spectra Musique

Susie Arioli présente les compositions de Spring/Photo courtoisie Spectra Musique

Peut-on grandir et évoluer tout en conservant l’essence et le charme qui a séduit dès les premières parutions d’albums? Ça va de soi. Et Susie Arioli en fait la démonstration avec Spring qui sera la pierre d’assise de ses rentrées à Montréal et Québec au cours des prochains jours.

Par Philippe Rezzonico

Que l’on ne se méprenne pas. Spring est bel et bien un disque de la charmante Susie dont l’esprit ne s’inscrit pas en rupture draconienne avec le passé. Mais le petit dernier possède indiscutablement ce petit quelque chose qui le différencie des productions du passé.

Lire la suite

Sting et Gabriel: le beau cas d’espèce

Peter Gabriel et Sting/Photo fournie par la production

Peter Gabriel et Sting/Photo fournie par la production

Intéressant cas d’espèce que l’annonce de cette tournée commune Rock Paper Scissors (roche, papier, ciseaux) de Sting et de Peter Gabriel qui fera escale dans cinq villes canadiennes à l’été 2016, dont deux au Québec (Montréal et Québec).

Par Philippe Rezzonico

Cas d’espèce, car il n’est pas courant qu’un même segment de tournée si court (21 juin-24 juillet) soit à la fois présenté en aréna et en festival, en salle et sous les étoiles. Il n’est pas rare que la tournée d’un artiste soit présentée à la fois en aréna et en stade sur une période d’un an ou deux, mais rarement en alternance aussi marquée.

Lire la suite

Les listes de Frank: 12 +1=2015…

Steve ColemanFidèle au poste, voici la cinquième édition des prix Vigeant (la troisième en ces lieux renommés), mon palmarès personnel de la musique jazz de la dernière année.

Par François Vézina

Détail: je dois reconnaître que mon cœur a fortement balancé entre deux candidats pour le titre de l’album de l’année…

Lire la suite

Florence and the Machine et Diana Ross au Centre Bell en 2016

Florence and the Machine sera au Centre Bell le 8 juin. Photo courtoisie evenko

Florence and the Machine sera au Centre Bell le 8 juin. Photo courtoisie evenko

Curieux, la vie. Le jour où l’on apprenait le départ vers les étoiles de l’un des artistes les plus marquants du 20e siècle, on annonçait deux spectacles majeurs à venir à Montréal d’artistes de premier plan, quoique de générations différentes. Comme pour nous indiquer que la vie continuait et qu’il y avait toujours un grand spectacle à voir quelque part…

Florence and the Machine et Diana Ross fouleront donc toutes deux la scène du Centre Bell dans les prochains mois, contraste avec leurs plus récents passages chez nous.

Lire la suite

Trente ans de plaisir et de passion (1986-2016)

Hebdo LavalCela a commencé dans le plus total anonymat : une chronique de quartier rédigée par un inconnu pas illustre dans un hebdomadaire de l’île Jésus, diffusée lors d’un lundi glacial, le 7 janvier 1986. Chronique pas vraiment logée dans les premières pages non plus…

Par Philippe Rezzonico

Seul l’auteur de ces lignes et sa mère ont probablement lu ce texte rémunéré pour une bouchée de pain. Qu’importe, il y en a eu d’autres. Puis, d’autres médias, d’autres assignations, une foule de couvertures, des dizaines de voyages, des milliers de textes et quelque chose qui ressemble à une carrière, trente ans plus tard.

Lire la suite

Trente moments pour 30 ans (26): pas de billet pour les Spice Girls (1998)

Les Spice Girls en 1998. Photo promotionnelle de l'époque

Les Spice Girls en 1998. Photo promotionnelle de l’époque

Dans notre métier, il y a des groupes ou artistes pour lesquels nous avons peu ou pas d’affinités, mais il ne faut jamais négliger leur potentiel quand vient le temps de faire un bon papier. C’était le cas pour les Spice Girls en 1998, alors que le groupe pop féminin s’apprêtait à entreprendre sa première tournée américaine.

Par Philippe Rezzonico

Si les ventes du premier disque ne suffisaient pas à m’en convaincre, un passage à Londres au printemps de cette année-là a effacé tous mes doutes. Les filles étaient partout, notamment à l’émission Top of the Pops, où elles avaient défoncé l’audimètre. Bref, pas de discussion. Il fallait couvrir le premier spectacle prévu en sol nord-américain, à West Palm Beach, avant que les girls arrivent à Montréal.

Lire la suite

FIJM 2016: Melody, Gregory, Stacey et les autres…

Melody Gardot. Photo courtoisie FIJM

Melody Gardot/Photo courtoisie FIJM

Le Festival international de jazz de Montréal mettra en vedette des voix de choix lors de sa 37e présentation, du 29 juin au 9 juillet, avec Melody Gardot, Gregory Porter et Stacey Kent, sans oublier des instrumentistes de talent.

Par Philippe Rezzonico

Avec sa voix aussi envoutante que mystérieuse, Melody Gardot a su subjuguer les festivaliers depuis son premier passage au FIJM, lors d’un trio de spectacle présenté en 2008, au Théâtre du Nouveau Monde.

Lire la suite

Minuit: l’heure du moine

Thelonious Monk/Wikipedia

Thelonious Monk/Wikipedia

Il y a des dates qui comptent plus que d’autres dans l’histoire de la musique. Le 21 novembre 1947, par exemple.

Par François Vézina

Alors que les Américains et les Russes entreprennent leur danse martiale au bord du gouffre, un jeune pianiste de 30 ans s’installe dans le studio WOR, à New York. Il participe à sa troisième session d’enregistrement pour la toute jeune étiquette Blue Note. L’homme a apporté avec lui sans doute sa plus remarquable partition. Sa jadéite à lui.

Cet orfèvre,déjà créateur de quelques magnifiques bijoux, se nomme Thelonious Sphere Monk. Son quintette va, dans quelques instants, enregistrer Round Midnight. Trois minutes et neuf secondes de pur bonheur.

Lire la suite

King Crimson : ode à la musique et à la liberté

King Crimson: une formidable machine musicale doublée d'une cohésion exceptionnelle

King Crimson: une formidable machine musicale doublée d’une cohésion exceptionnelle

Près de 2000 personnes se sont pointées au théâtre St-Denis, lundi soir, au premier de deux spectacles de King Crimson à Montréal. Pas beaucoup plus de spectateurs, finalement, que ceux qui se sont présentés au Bataclan, vendredi soir à Paris.

Par Philippe Rezzonico

Le collectif à géométrie variable de Robert Fripp présent à Montréal et le groupe américain Eagles of Death Metal qui était en tête d’affiche au Bataclan ont peu en commun, musicalement parlant. Et leur public moyen provient de générations distinctes. Mais les milliers de spectateurs présents dans les deux salles séparées de quelque 6000 kilomètres partagent des valeurs universelles liées à la musique.

Lire la suite

Gala de l’ADISQ: la razzia Leloup, le renouveau et un scrutin équitable

Jean Leloup, facétieux, et Ariane Moffatt

Jean Leloup, facétieux, et Ariane Moffatt

La razzia. Le triomphe. Le sacre. Le roi pompon ne savait plus où donner de la tête tant on lui a décerné de couronnes lors des deux cérémonies de remises de l’ADISQ : le premier gala, la semaine dernière, au Métropolis, et le Gala de l’ADISQ, dimanche, à la salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts.

Par Philippe Rezzonico

Cinq Félix en tout. La dernière domination de ce genre avait été l’affaire de Ginette Reno en 2009, avec quatre statuettes. Mais au-delà du nombre considérable de récompenses, il incombe de réaliser que le couronnement de John the Wolf est, fait rarissime, décerné autant par l’industrie artistique et les critiques que le grand public.

Lire la suite