Queen et Adam Lambert: forcément pas à la hauteur du passé

Photo promotionnelle/Site web officiel de Queen

Je ne pensais pas y aller. Je ne devais pas y aller. À la limite, je ne voulais pas y aller. Où? Au spectacle de Queen et d’Adam Lambert présenté lundi au Centre Bell. Pourquoi? Parce que je crois au « minimum syndical » sur une scène et que lorsque que tu as vu le groupe original en action, ici, Queen avec Freddie Mercury, tu ne peux qu’être déficitaire.

Par Philippe Rezzonico

C’est la raison pour laquelle je n’ai pas été voir il y a plus de dix ans The Doors of the 21th Century (Ray Manzarek et Robby Krieger sans Jim Morrison), que je ne suis jamais retourné voir INXS sans Michael Hutchence et que j’ai même fait impasse sur Roger Daltrey quand il est venu jouer intégralement Tommy sans Pete Townshend. Le minimum syndical, ce n’est pas toujours uniquement la présence du chanteur…

Lire la suite

Soundgarden : toujours le mur de son

Thayil, Cameron (remplacé hier par Chamberlain), Cornell et Shepherd. Photo promotionnelle.

Il y a belle lurette que je vais voir ce qu’on désigne comme étant des shows « nostalgie », à savoir, des artistes ou groupes qui ont amorcé leur carrière à mon adolescence ou bien avant. Mais cela fait aussi un certain temps que je vais voir des spectacles estampillés « nostalgie » par la génération qui me suit.

Par Philippe Rezzonico

C’était le cas, dimanche, au Métropolis, où la frange du public comprise entre la fin trentaine et la mi quarantaine venait voir l’un de ses héros de jeunesse, le groupe américain Soundgarden. Pour moi, Soundgarden, ce n’est pas un trip de nostalgie.

Lire la suite

Ramones : « One! Two! Three! Four! Hey! Ho! Let’s Go! »

Tommy Ramone, le dernier membre des Ramones qui figurait sur l’éponyme Ramones, paru en 1976, est décédé, vendredi, à l’âge de 65 ans. C’est jeune. Trop jeune. Il aura néanmoins été le seul du groupe à atteindre l’âge officieux de la retraite au sein de ce band légendaire et primaire à qui la vie n’aura pas fait de cadeau.

Par Philippe Rezzonico

Joey est décédé en 2001, à l’âge de 49 ans. Dee Dee est passé l’arme à gauche en 2002, à 50 berges. Et Johnny a rendu l’âme en 2004, à 55 ans. On a beau se dire que les Ramones n’étaient pas des enfants de cœur quand ils écumaient le C.B.G.B. au milieu des années 1970, force est d’admettre que leur destin ressemble à une malédiction.

Lire la suite

Charlie Haden (1937-2014) : « Je suis au paradis… tous les soirs »

Charlie Haden. Photo promotionnelle.

L’homme qui s’exprime ainsi, ce 2 juillet 1989, s’apprête à incendier, avec Don Cherry et Ed Blackwell, la petite salle Marie-Gérin-Lajoie, de l’UQÀM.

Par François Vézina

Visiblement heureux, il est au cœur d’un marathon de huit concerts en neuf soirs (*), avec des formations différentes. Cette année-là, le Festival international de jazz de Montréal lui a confié les rênes de la première série Invitation.

Singulier hommage pour un singulier musicien.

Charlie Haden, puisqu’il s’agit de lui, était bien digne de cette marque de reconnaissance.

Lire la suite

L’évolution de Queens of the Stone Age

Flashback : 15 mai 2003, Centre Bell. On discute nonchalamment avec Jonathan Bergeron, d’Universal Music, et Anne-Marie Whithenshaw au parterre, quand un bruit assourdissant nous fait sursauter et reculer d’un bon pied. À peine moins que Marty McFly dans la séquence d’ouverture de Back To the Future

Par Philippe Rezzonico

Queens of the Stone Age, avec tous les guitaristes et le bassiste à l’avant-scène, venait de jouer une note. Une seule note. Un « twangg!!! » collectif digne d’une explosion atomique. Quand nous sommes sortis du Centre Bell ce soir-là, on parlait bien plus de QOTSA que des Red Hot Chilli Peppers.

Lire la suite

Tremblant: le – vivifiant – blues du Nord

Marlon Green, l'ex-batteur de John Lee Hooker: le feu. Photo courtoisie FIBT/André Chevrier

TREMBLANT – Jordan Officer, Jimmy James, Smokin’ Joe Kubek, Teeny Tucker, Wang Dang Doodle, The Mannish Boys, Joel DaSilva et Steve Hill, ça vous tente? Ils seront tous là – et bien d’autres – de jeudi à dimanche, lors du dernier droit de la 21e présentation du Festival international du blues de Tremblant.

Par Philippe Rezzonico

Dans les faits, cela fait près d’une semaine que les guitares acérées et les voix rappeuses au grain si particulier se font entendre sur les cinq scènes dispersées sur le site de villégiature et touristique de la plus grosse montagne des Laurentides.

Lire la suite

FIJM 2014: le bilan de Rue Rezzonico

Verdine White, Ralph Johnson et Philip Bailey, de Earth Wind & Fire. Photo courtoisie FIJM/Denis Alix

Un 35e anniversaire, par définition, c’est copieux. Et lorsqu’il s’agit du Festival international de jazz de Montréal, cela se conjugue par des tas de spectacles en salles et une multitude d’événements extérieurs et de grands événements.

Comme d’habitude, personne ne peut tout voir. Donc, le bilan devient obligatoirement un dérivé du parcours du journaliste. Mais comme il y en avait vraiment beaucoup à voir et qu’il nous manque toujours de temps – et d’heures de sommeil – voici ce que l’on pourrait nommer un bilan complémentaire avec survol.

Lire la suite

FIJM 2014: Habitat passe l’inspection

Christine Jensen. Photo courtoisie FIJM.

La petite salle du Gesù ne s’est pas remplie dimanche soir. Les absents ont eu tort car devant un auditoire clairsemé, Christiane Jensen et son Orchestra Jazz ont démontré avoir autant d’aisance sur scène que dans un studio d’enregistrement.

Par François Vézina

Au programme: le très bel Habitat livré dans son intégralité et deux autres pièces fort réussies en fin de concert. Seul l’ordre des pièces a été légèrement modifié.

Lire la suite

FIJM 2014 : la fin

B. B. King. Photo courtoisie FIJM/Denis Alix

On l’a tous côtoyée un jour ou l’autre, directement ou indirectement. Dans notre vie personnelle ou dans notre vie professionnelle. Parfois même chez autrui. Le plus souvent, on ne la voit pas venir. Mais quand elle nous saute au visage, elle nous dévaste, la fin.

Par Philippe Rezzonico

La fin d’une époque. La fin d’un mode de vie. La fin d’une certitude. La fin d’un rêve. Samedi soir, à la salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts, nous avons vu la fin d’une légende de la musique : celle de B. B. King.

Lire la suite

FIJM 2014, l’album du jour (11): bouquet final!

Oh la divine surprise! Le dernier album de la Montréalaise d’adoption Christine Jensen a l’éclat d’un éblouissant feu d’artifice aux milles teintes. Idéal pour conclure en beauté le 35e FIJM.

Par François Vézina

Jensen et son magnifique Jazz Orchestra sont au Gesù, dimanche soir, pour y défendre Habitat, un album d’une grande richesse où abondent d’incroyables pépites.

Lire la suite