Huelyn Duvall: la récréation n’est pas terminée

Huelyn Duvall au Red Hot & Blue Week-end

Bon pied, bon oeil, Huelyn Duvall a livré la marchandise avec Three Months To Kill et ses autres compositions des années 1950.

Huelyn Duvall. Même pour un fan de la musique des années cinquante, le nom ne résonne évidemment pas comme ceux d’Elvis, Chuck Berry et de Little Richard. Même pas comme ceux de Gene Vincent et Larry Williams.

Par Philippe Rezzonico

Mais Duvall était là. Dès 1957. Sur étiquette Challenge. À Nashville. L’une des Mecques de l’état du Tennessee. L’autre étant Memphis. Il y avait d’ailleurs des copains d’Elvis lors de ses enregistrements d’antan de 1957 et 1958, notamment le guitariste Hank Garland, le pianiste Floyd Cramer ainsi que les Jordanaires. Rien que ça.

Lire la suite