Esperanza Spalding: de retour au Festival de jazz 2012

Esperanza Spalding, qui a charmé le public lors de son passage au FIJM l'été dernier, sera de retour en 2012 pour présenter les pièces de son nouvel album. Photo d'archives.

Tous, encerclez la date au calendrier : 29 juin 2012. C’est ce soir-là que Esperanza Spalding fera son retour à Montréal dans le cadre du 33e Festival international de jazz de Montréal. Must, il va s’en dire.

Par Philippe Rezzonico

D’autant plus que cette fois, la jeune musicienne américaine nous proposera une virée funk qui reposera sur les compositions de son nouveau disque à paraître en 2012, Radio Music Society.

Tous ceux qui étaient au théâtre Maisonneuve l’été dernier sont encore sous le choc de la rencontre avec la musicienne et sa Chamber Music Society. Dans la catégorie spectacle novateur, riche et goûteux, celui-là valait son pesant d’or. Là, funk oblige, c’est au Métropolis (29 juin) qu’aura lieu la rencontre. Pourquoi ai-je l’impression que l’on va sérieusement trépigner ?

Lire la suite

Tous les visages: le clip cadeau de Pierre Lapointe

Pierre Lapointe offre une nouvelle version audio et vidéo de Tous les visages pour ses dix ans de carrière. Photo d’archives. Courtoisie Catherine Lefebvre

Petit cadeau de Pierre Lapointe à son public qui le soutient depuis ses débuts, il y a dix ans de cela : un nouveau clip pour la chanson Tous les visages.

Par Philippe Rezzonico

Initialement parue sur le disque La forêt des mal-aimés, cette chanson fortement symbolique de la carrière caméléon de Lapointe a connue une autre vie sous une forme modifiée pour les besoins de Pierre Lapointe seul au piano. C’est finalement à une nouvelle prise de son que l’on a droit pour ce nouveau clip.

Lire la suite

Bob Seger : Old Time performance

Bob Seger et son avalanche de succès ont fait vibrer la foule à Ottawa, mardi soir. Photo d'archives.

OTTAWA – Montréal a beau être une des dix villes les plus hip de la planète, dixit le New York Times, elle a parfois la fâcheuse habitude de battre froid certains grands du passé. Bob Seger, tiens.

Par Philippe Rezzonico

Plus de 50 millions de disques vendus et une douzaine de monuments qui tournent en rotation sur toutes les stations de rock classique de la planète n’y font rien. Bob, son dernier passage à Montréal remonte à une trentaine d’années. Dans un Forum pas plein.

Il n’est pas le seul, remarquez. Tom Petty et ses Heartbreakers ainsi que The Pretenders comptent parmi les oubliés de notre mémoire locale. Pas assez populaires auprès du public francophone et dont la masse critique d’amateurs anglophones n’est pas suffisante pour justifier une présence en aréna.

Lire la suite