FIJM, jour 8: une soirée aux antipodes avec Milman et Kusturica

Emir Kusturica et The No Smoking Orchestra ont pris le contrôle du Métropolis jeudi soir. Photo courtoisie FIJM/Frédérique Ménard-Aubin

Emir Kusturica et The No Smoking Orchestra ont pris le contrôle du Métropolis jeudi soir. Photo courtoisie FIJM/Frédérique Ménard-Aubin

Soirée en deux temps. Je l’ai amorcé avec Sophie Milman au Club Soda pour la terminer en festoyant avec Emir Kusturica et le No Smoking Orchestra au Métropolis. Un coin de rue de distance mais impossible d’être plus aux antipodes.

Par Richard Bousquet

Commençons par la fin. Après une entrée en scène sur l’air de l’hymne national soviétique, l’orchestre serbe n’a pas perdu de temps à prendre le contrôle de la salle. Le cinéaste-guitariste et le chanteur-violoniste et grand maître de cérémonie, Nelle Jankovic, ont fait faire ce qu’ils ont voulu aux spectateurs qui avaient rempli la place: chanter, crier, danser, sauter, taper des mains et même garder le silence.

Lire la suite

FIJM, jour 8: Pat Martino demeure maître de lui-même

Pat Martino: la dextérité toujours au poste. Photo courtoisie FIJM/Dennis Alix.

À son retour au FIJM après six ans d’absence, le guitariste Pat Martino a démontré devant ses admirateurs au Gesù qu’il n’avait encore rien perdu de son art, tant au chapitre de la dextérité technique qu’à celui de la fluidité du discours musical.

Par François Vézina

Martino a présenté, du moins dans le cadre du Festival, une formation plutôt inusitée: un trio guitare, batterie et orgue B-3. Mais, le groupe est déjà bien soudé, l’organiste Pat Bianchi est aux côtés de Martino depuis plus d’un an déjà tandis que Carmen Intorre les accompagne depuis novembre dernier.

Lire la suite