Depardieu en DSK : de la dynamite

Gérard Depardieu dans le rôle de DSK. Photo de production.

Gérard Depardieu dans le rôle de Dominique Strauss-Kahn. L’annonce avait fait saliver. La bande-annonce du film d’Abel Ferrara, Welcome To New York, qui a filtré sur YouTube, jeudi, confirme la nature explosive du film.

Par Philippe Rezzonico

Dans le rôle du directeur général du FMI et de l’ex-potentiel candidat à la présidence de la République, Depardieu campe un DSK dont ce qui reste de réputation risque de voler en éclats.

Et ce, même s’il y a eu non-lieu en regard de l’accusation d’agression sexuelle liée à l’affaire de l’hôtel Sofitel à New York, en 2011. En soirée, on pouvait encore visionner la bande annonce sur le site du quotidien Le Monde.

Lire la suite

Vers les Oscars 2013 en rafale

L’Académie des arts et des sciences du cinéma décernera ses Oscars annuels dimanche soir, le 24 février, à Los Angeles. Quel film sera couronné long-métrage par excellence de l’année cinématographique 2012? Bien malin qui pourrait le prédire avec certitude.

Par Philippe Rezzonico

C’est néanmoins le sujet existentiel et déchirant sur lequel je me suis penché depuis la mi-janvier sur le blogue La filière Rezzonico de la section Arts et divertissement de Radio-Canada.ca.

Lire la suite

Oscars 2013: le suspense toujours de mise

Anne Hathaway, bouleversante dans Les Misérables. Photo de production.

Il est souvent arrivé dans le passé que les lauréats de janvier du volet cinéma de la remise des Golden Globes soient sensiblement les mêmes que ceux des Oscars, en février. À la lumière des remises faites lors du gala des Golden Globes dimanche soir, on peut dire que le suspense reste entier.

Par Philippe Rezzonico

Lincoln ou Zero Dark Thirty? Argo ou Les Misérables? Loin d’avoir clarifié la situation, le choix – surprise – d’Argo pour le meilleur film de l’année dans la catégorie «meilleur film : drame» a brouillé les cartes plus que jamais.

Lire la suite

Led Zeppelin: célébration jubilatoire

La renaissance pour un soir de Led Zeppelin en décembre 2007, près de 30 ans après sa dissolution, fut l’événement le plus couru de la planète rock depuis des décennies. Le concert livré le 10 décembre à l’aréna O2, de Londres, fut mémorable et historique. Juré. Le film Celebration Day vient nous rappeler que nous n’avons pas rêvé ce soir-là et que le superlatif « légendaire », pour une fois, est de mise.

Par Philippe Rezzonico

Ça n’a pas pris cinq minutes… Dès que les images du reportage de 1973 de NBC sont apparues sur l’écran surdimensionné du cinéma AMC Forum, mercredi, j’ai été immédiatement téléporté en 2007 à l’aréna de Londres, où je me trouvais avec 18 000 personnes qui s’estimaient bénies des dieux. Et c’est voulu.

Lire la suite

James Bond de retour à l’automne

James Bond - sans sa Majesté - est de retour cette automne. Photo promotionnelle.

Finies les vacances pour James Bond. C’est bien beau faire partie des cérémonies d’ouverture des Jeux olympiques de Londres avec sa Majesté, Élisabeth II, mais à un moment, il faut faire mieux que de sauter en parachute.

Par Philippe Rezzonico

A la lumière de la bande-annonce de Skyfall, 23e film de la franchise cinématographie amorcée en 1962, Bond est encore capable de sauter d’un train de marchandise sans parachute et après avoir pris une balle dans le buffet.

Lire la suite

The Artist : «Oh, putain, merci! Génial! Formidable ! Merci beaucoup!»

The Artist: le triomphe. Photo de production.

En langage de sport, on désignerait le triomphe de The Artist, dimanche, aux Oscars, comme étant une raclée : Cinq oscars, dont ceux du meilleur film, de la meilleure réalisation (Michael Hazanavicius) ainsi que du meilleur acteur pour Jean Dujardin. Imaginez les Français qui viennent jouer la Série mondiale de baseball à New York et qui battent les Yankees. C’est ça.

Par Philippe Rezzonico

C’était tellement ça, en fait, que les Américains ont joué le jeu depuis deux semaines. Les prix remportés par The Artist dans tous les galas précédant les Oscars étaient sans équivoque (Trois Golden Globes, sept Baftas, six Césars, etc). Si The Artist ne l’emportait pas dimanche, on aurait imagé cela comme étant le naufrage du Titanic. Partout, on parlait des luttes entre Dujardin et George Clooney, entre The Artist et The Descendants ou Midnight In Paris, et patati, et patata… Mais la cause était entendue pour presque tout le monde.

Lire la suite

Carnage bourgeois et urbain

Pour quelqu’un qui estime que Huis clos, de Jean-Paul Sartre, et Douze hommes en colère, de Sydney Lumet, sont des chefs-d’œuvre dans leur genre, le visionnement de Carnage, plus récent film de Roman Polanski, n’est rien de moins que l’occasion de savourer les mêmes ingrédients qui ont fait la grandeur des deux classiques dans une mouture artistique éminemment contemporaine.

Par Philippe Rezzonico

Basé sur le texte Le Dieu du carnage, de Yasmiza Reza, ce nouveau film de l’exilé cinématographique le plus connu au monde aurait pu s’intituler Carnage à huis clos ou Deux couples en colère tant Polanski marie avec doigté la tension inhérente des face-à-face féroces vécus en vase clos. Ce qui n’est pas une première pour lui.

Lire la suite

Hasta la Vista: Sexual Healing

Hasta la Vista, ou le voyage peu ordinaire d'un trio d'handicapés lourds. Photo courtoise K Films Amérique.

On peut être prisonnier de son corps, mais le corps a des impératifs qu’aucun handicap ne pourra gommer. Hasta la Vista en fait l’éclatante démonstration par l’entremise d’un film irrésistible qui aborde un sujet presque tabou.

Par Philippe Rezzonico

Amis handicapés, Philip (un tétraplégique), Lars (un paraplégique atteint d’une maladie dégénérative) et Jozef (un aveugle) partagent l’amour du vin – qu’ils consomment en quantité – et l’absence de contacts sexuels, résultante directe de leur condition physique ingrate.

Afin de combler ce désir inassouvi, ils proposent à leurs parents de quitter leur Belgique sans eux afin d’aller faire une pseudo tournée des vignes dont le but ultime est en réalité de s’envoyer en l’air dans un bordel d’Espagne spécialisé pour les handicapés. Évidemment, à peu près rien ne va se passer comme prévu dans cette entreprise digne du road movie le plus imprévisible qui soit.

Lire la suite