Les 51èmes de Frank: l’art de siffler dans la meute

muhal-blu-blu-bluA la fois concertant et déconcertant, cet album s’inscrit fort bien dans la lignée de l’oeuvre de Muhal Richard Abrams, un compositeur qui aime faire éclater les conventions pour créer un univers bien personnel tout à fait captivant.

Par François Vézina

Oeuvre concertante, car le compositeur met en son un fougueux dialogue entre un instrument et sa grande formation. Oeuvre déconcertante, car l’instrument en question est… le sifflement.

Lire la suite

La bousculade des 51èmes de Frank

Photo YouTube

                                                                                                                                                  Photo YouTube

En juillet 2012, l’hôte de ce blogue, parti à la chasse aux concerts européens de Bruuuuuce!, si ma mémoire est fidèle, m’invita en ce lieu pour que je relate quelques concerts du Festival international de jazz de cette année-là.

Par François Vézina

Se doutait-il qu’il venait de créer un monstre?

Lire la suite

Chapter and Verse: Bruce Springsteen avant le E Street Band

bruce-springsteen-chapter-verseLa carrière discographique de Bruce Springsteen, avec son E Street Band ou en solo, est amplement documentée depuis la parution l’album Greetings From Asbury Park, N.J., en janvier 1973. Sauf que la carrière de Springsteen n’a pas commencé il y a 43 ans, mais bien avant.

Par Philippe Rezzonico

Avant le E Street Band, il y a eu The Castiles et Steel Mill. La compilation Chapter and Verse, compagnon audiophile à la biographie Born To Run (Simon & Schuster) attendue mardi prochain, permet d’entendre le jeune Bruce et ses premiers compagnons de route dès leurs débuts, il y a 50 ans cette année.

Lire la suite

Live at the Hollywood Bowl : l’album des Beatles de notre génération

beatles_live_at_the_hollywood_bowl-nouvelleLes gens de ma génération ont commencé à écouter la musique des Beatles au milieu des années 1970, au moment où le groupe avait déjà tiré sa révérence. Quand on nous pose la question : «Quel est votre album préféré des Beatles?», la majorité d’entre nous – et des générations qui nous ont suivis – répond Revolver, Rubber Soul, Abbey Road, Sgt Pepper… Normal. Nous jugeons l’œuvre à posteriori, sans parti pris de nostalgie.

Par Philippe Rezzonico

La perception des gens qui ont vu naître la Beatles n’est parfois pas la même. Invité à signer la préface de la première liste des 500 meilleurs albums de l’histoire parue dans l’édition magazine du Rolling Stone – avant le web, ou presque -, Steve Van Zandt, du E Street Band, avait sélectionné Meet the Beatles!, le premier disque du Fab Four paru sous étiquette Capitol, la maison-mère américaine des jeunes britanniques. Normal. Pour Van Zandt, ce disque avait été l’électrochoc de sa jeunesse.

Lire la suite

Les listes de Frank: 12 +1=2015…

Steve ColemanFidèle au poste, voici la cinquième édition des prix Vigeant (la troisième en ces lieux renommés), mon palmarès personnel de la musique jazz de la dernière année.

Par François Vézina

Détail: je dois reconnaître que mon cœur a fortement balancé entre deux candidats pour le titre de l’album de l’année…

Lire la suite

Minuit: l’heure du moine

Thelonious Monk/Wikipedia

Thelonious Monk/Wikipedia

Il y a des dates qui comptent plus que d’autres dans l’histoire de la musique. Le 21 novembre 1947, par exemple.

Par François Vézina

Alors que les Américains et les Russes entreprennent leur danse martiale au bord du gouffre, un jeune pianiste de 30 ans s’installe dans le studio WOR, à New York. Il participe à sa troisième session d’enregistrement pour la toute jeune étiquette Blue Note. L’homme a apporté avec lui sans doute sa plus remarquable partition. Sa jadéite à lui.

Cet orfèvre,déjà créateur de quelques magnifiques bijoux, se nomme Thelonious Sphere Monk. Son quintette va, dans quelques instants, enregistrer Round Midnight. Trois minutes et neuf secondes de pur bonheur.

Lire la suite

L’intégrale et encore plus pour le coffret commémoratif The River

Bruce-The River Box setQuatre disques et trois DVD. C’est énorme. Même pour un coffret commémoratif. Mais c’est logique, car The River, l’album de 1980 de Bruce Springsteen, était le plus copieux à ce jour avec ses deux vinyles et ses 20 chansons. Bruce Springsteen The Ties That Bind, The River Collection va donc résumer tout ça le 4 décembre.

Par Philippe Rezzonico

En fait, non. Il ne va rien résumer du tout car il s’agit ici de la totale, de l’intégrale de tout ce qui avait été enregistré en 1979 pour ce projet et plus encore.

Lire la suite

Les listes de Frank: quand Brel, Ferré et Brassens jazzent

Ils y ont mis du temps, mais depuis une dizaine d’années, les jazzmen de l’Hexagone semblent redécouvrir la chanson française et la pop en général.

Par François Vézina

Comme nous nageons ces jours-ci en pleines FrancoFolies, laissons de côté les hommages à King Crimson (magistral Médéric Collignon) ou autres Cure (brillant Pierrick Pédron) pour nous concentrer sur la variété française. On l’a longtemps oubliée, mais à écouter comment certains parviennent à donner de superbes nouveaux oripeaux à ces chansons au passé pas si lointain, on peut espérer que ces brillants musiciens suscitent des émules.

Lire la suite

Histoires de cœur : l’histoire d’amour francophone avec un grand H

Ceci n’est pas une sempiternelle compilation de grands succès, un énième disque de duos ou un 123 742e album de reprises. Ceci est l’histoire de la chanson française avec un grand H. Des histoires de cœur et d’amour interprétées par les grands d’aujourd’hui et d’hier. Et la raison pour laquelle Radio-Canada est unique et essentielle.

Par Philippe Rezzonico

Quelques-unes des chansons réunies sur Histoires de cœur ont depuis longtemps dépassé le stade de classiques et de monuments. Même l’appellation « immortelles » semble réductrice.

Lire la suite

Les listes de Frank: les prix de 2014

Au début de la liste, en 2011, ce n’était qu’un jeu entre moi et mon pote Stéphane, parti s’établir, le traître, dans une petite ville du Nord de la France. Un classement sans classement. Un prétexte pour parler d’albums que j’aimais. Les prix Vigeant (du nom de l’ami qui m’a fait découvrir le jazz).

Par François Vézina

Cette année-là, on y retrouvait entre autres Pierrick Pédron et Ambrose Akinmusire (déjà), Miles Davis et Giovanni Guidi, Sonny Rollins et JD Allen, Youg Sun Nah et Bill Carrothers. Et même pour me moquer légèrement de lui, Wynton Marsalis. Keith Jarrett eut même droit à sa propre catégorie.

Lire la suite