Coupe du monde France-Belgique: les formations de départ

Caricature du Suisse Chappatte basées sur les personnage de Goscinny, Uderzo et Hergé

Caricature du Suisse Chappatte basée sur les personnages de Goscinny, Uderzo et d’Hergé

Depuis la qualification de la France et de la Belgique lors des quarts de finale de la Coupe du monde, tout le monde, évidemment, a fait le lien entre Astérix et Tintin.

Par Philippe Rezzonico

Sauf que personne n’a véritablement établi les forces en présences du match de mardi. Quel sera le onze partant de la France et de la Belgique? C’est uniquement ici que vous le saurez. Il suffit de poursuivre la lecture…

Lire la suite

Comiccon 2018 : une offre de 65 000 $

Une offre de 65 000 $ canadiens pour la naissance de Spider-Man

Une offre de 65 000 $ canadiens a été faite pour l’illustré de la naissance de Spider-Man

Le Comiccon de Montréal n’a cessé de croître depuis sa première présentation il y a dix ans déjà. L’événement qui se tient au Palais des congrès de Montréal depuis hier et jusqu’à dimanche va encore attirer des dizaines de milliers de personnes durant le week-end.

Par Philippe Rezzonico

Avec les célébrités issues du monde de la télévision et du cinéma qui sont des vedettes dans l’univers de la science-fiction, l’apport accru des jeux vidéo et les adeptes du cosplay (qui se déguisent comme les super-héros fictifs), le Comiccon est depuis plusieurs années déjà résolument axé vers un public jeune qui carbure aux films de super-héros sur grand écran (Avengers, Deadpool, Wonder Woman, Black Panther) et aux populaires séries télévisées (Arrow, The Flash, Agent of S.H.I.E.L.D).

Lire la suite

Herbie Hancock : le passé au présent et le présent tourné vers le futur

Herbie Hancock: un phénomène à 78 ans. Photo Benoit Rousseau-Courtoisie FIJM

Herbie Hancock: un phénomène à 78 ans. Photo Benoit Rousseau-Courtoisie FIJM

Herbie Hancock aura droit à un coup de main de Thundercat pour son prochain disque à paraître sous peu. D’ici là, le public montréalais a pu voir les deux artistes s’exprimer sans retenue, lundi soir, au Festival international de jazz de Montréal, dans ce qui a été vraisemblablement le meilleur programme double jusqu’ici.

Par Philippe Rezzonico

En cette période caniculaire – un record de 1963 a été battu à Montréal lundi avec un mercure de plus de 35 Celsius -, des centaines de spectateurs présents à la salle Wilfrid-Pelletier étaient en tenue estivale.

Lire la suite

FIJM 2018 : jazz exploratoire, jazz classique

Le trompettiste Terence Blanchard-Photo courtoisie FIJM

Le trompettiste Terence Blanchard-Photo courtoisie FIJM

Jeune, Terence Blanchard a été influencé par l’œuvre de Miles Davis, comme tant d’autres trompettistes. Je n’ai pas cessé de songer à Davis, dimanche, durant le concert de Blanchard et de son E-Collective, au Monument-National. Je me disais que si Miles était vivant et en santé en 2018, il nous aurait peut-être offert ce genre de prestation.

Par Philippe Rezzonico

Même en 2018, ça m’intrigue toujours un peu quand je vois un ordinateur placé au-dessus d’un clavier. Surtout quand le clavier en question est celui de la tête d’affiche. A 56 ans, Blanchard était vêtu de couleurs vives (pantalons orange) et portait des baskets et une veste de cuir. Un style coloré pour le musicien originaire de La Nouvelle-Orléans, cela s’explique.

Lire la suite

Petula Clark d’hier et – beaucoup – d’aujourd’hui

Petula Clark lie le passé et le présent de façon remarquable. Photo Florence Labat

Petula Clark lie le passé et le présent de façon remarquable. Photo Laurence Labat

J’ai eu le privilège de voir plusieurs fois la grande Petula Clark sur scène au cours des deux dernières décennies. Chaque fois, il s’agissait de concerts « grands succès » des années 1960 et 1970, placés forcément sous le signe de la nostalgie. L’histoire fut complètement différente, jeudi soir, au Théâtre Maisonneuve.

Par Philippe Rezzonico

En raison du tout nouveau disque Vu d’ici paru il y a deux semaines, nous étions probablement des centaines de spectateurs à assister à un concert de Petula Clark qui comprenait un tas de nouvelles chansons. Et pourtant, nous avions quand même l’impression d’assister à un tour de chant de « grands succès ». Pourquoi?

Lire la suite

The Breeders : nostalgie conjuguée au présent

The BreedersTrès souvent, lorsque l’on va voir en concert un groupe qui a trois décennies de vécu, c’est généralement pour les vieux succès. Ce ne fut pas du tout le cas pour moi, samedi, pour le retour des Breeders à Montréal.

Par Philippe Rezzonico

Il va de soi que bien spectateurs qui ont rempli le théâtre Corona à ras-bord y allaient pour entendre des tas de chansons de Last Splash, disque-phare du band américain formé de Kim et Kelley Deal, Josephine Wiggs et Jim MacPherson. Pour ma part, j’ai été drôlement gâté relativement à ce disque.

Lire la suite

Carlos Santana : mercure à la hausse au Centre Bell

Carlos Santana/Photo d'archives/Chantal Poirier

Carlos Santana/Photo d’archives/Chantal Poirier

Quand le printemps ressemble encore beaucoup trop à l’hiver, il n’y a rien de tel qu’un concert brûlant de passion et d’intensité pour faire grimper le mercure. Et Carlos Santana s’est fort acquitté de la tâche, mercredi soir, au Centre Bell.

Par Philippe Rezzonico

Il y a plusieurs façons d’analyser le spectacle d’un artiste qui a pratiquement 50 ans de carrière : la quantité d’immortelles qu’il offre, la durée du concert, l’instrumentation privilégiée, la complicité avec le public, les affres – ou pas – du temps sur l’artiste, les effets spéciaux., etc.

Lire la suite

Noel Gallagher : les oiseaux volent au-dessus de l’oasis

Noel GallaghersNoel ou Liam? C’est un peu comme demander John ou Paul? Ou encore Mick ou Keith?  Dans tout groupe, chaque amateur a son préféré, que ce soit lié à la musique ou à la personnalité.

Par Philippe Rezzonico

Sauf que depuis la séparation des frères Gallagher et la dissolution d’Oasis, la question « Noel ou Liam? » prend un tout autre sens. Après la présence de Noel et de ses High Flying Birds à l’été 2016 au Festival de jazz et celle de Liam, l’été dernier à Oshega, mon vote aurait probablement été au premier.

Lire la suite

La famille élargie de Ravi Coltrane

Ravi Coltrane, lors de son programme de jeudi avec le pianiste David Virelles. Photo Valérie Gay-Bessette/Courtoisie FIJM

Ravi Coltrane, lors de son programme de jeudi avec le pianiste David Virelles. Photo Valérie Gay-Bessette/Courtoisie FIJM

La plupart des artistes qui viennent jouer au Festival de jazz arrivent avec leurs compositions et leurs musiciens. Ravi Coltrane n’a pas fait exception pour son deuxième volet de sa série Invitation au Gèsu, mais il avait aussi amené sa famille élargie.

Par Philippe Rezzonico

Et pour être bien sûr que tout le monde soit sur la même longueur d’ondes, il a rectifié l’annonce faite par la présentatrice d’entrée de jeu. Oui, E. J. Strickland était bien là, mais à la batterie. Le guitariste Adam Rogers également, mais Dezron Douglas était à la contrebasse et non pas Yunior Terry. Il y avait une erreur dans le programme.

Lire la suite

Les 51èmes de Frank: la maturité d’une artiste

geri-allenElle en a parcouru du chemin, Geri Allen, depuis les fureurs du M-Base, les Etudes et l’exubérance un peu tapageuse de Twenty One.

Par François Vézina

Cet album, le premier enregistré sous son nom en six ans, trace le portrait d’une musicienne plus sûre et plus mature, dont le discours et l’écriture se sont raffermis au cours des années.

Lire la suite