Coup de cœur francophone: Le parcours – pas – raisonnable du journaliste

FrancoFolies 10 juin 2011

D'ordinaire, on ne rate pas un spectacle de Mara Tremblay. Mais la compétition s'annonce forte au Coup de coeur. Photo courtoisie Catherine Lefebvre.

A peine les Félix ont-ils été décernés qu’un autre festival de musique se pointe à l’horizon, pas plus tard que jeudi. Le Coup de cœur francophone souffle cette année sur 25 bougies. Événement en soi. Et comme à tous les ans, on se demande ce qu’on va aller voir et si on va trouver le temps de le voir.

Par Philippe Rezzonico

C’est l’heureux problème qui afflige tous les bons festivals. Que prioriser, du 3 au 13 novembre ? Entre les rentrées, les spectacles créés pour cette édition-phare, les découvertes et la visite d’ailleurs, l’offre est multiple.

D’ordinaire, nous, journalistes, on vous dresse une liste des évidences ou des trucs plus obscurs à aller voir, en prenant bien soin d’y aller d’un éventail musical qui englobe toutes les tendances. Je n’ai pas envie de jouer ce petit jeu aujourd’hui. Je vais plutôt tenter de vous montrer le casse-tête que nous vivons, rayon logistique, quand il y a tant de choses qui nous intéressent. Parcours potentiel.

Jeudi, 3 novembre : Quelle est votre chanson francophone coup de cœur ? C’est la question que l’on pose à Luc De Larochellière, Éliage Diouf, Alecka, Marie-Jo Thério, Marianne Aya Omac et Andrea Lindsay (Club Soda, 20h). Show d’ouverture. L’évidence. Et si ça ne se termine pas trop tard, on pourra se pointer au Divan orange (22h) pour le triplé Grosse distorsion, Louis-Philippe Gingras et Placard Macbeth. Facile.

Vendredi, 4 novembre : D’emblée, la rentrée de Richard Séguin à L’Astral (20h), me dis-je ? Mais si je vais voir Richard, je rate les Belges de Dalton Télégramme (influences Dutronc père, Nino Ferrer, Kinks) qui sont à la Maison de la culture Maisonneuve à la même heure. Ah ! Richard joue également à L’Astral le lendemain. Donc, je vais voir Dalton Télégramme (et Tracteur Jack), et j’espère attraper Moran, plus tard, au Bisto In Vivo. Ça va.

Samedi, 5 novembre : Non, ça ne va pas. Parce que si je vais voir Richard samedi (cette fois, avec Tire le Coyote) plutôt que vendredi, je rate Mara Tremblay au Lion d’Or (20h30). Ça, c’est sans compter Galaxie qui est au Club Soda à 20h (avec Meta Gruau) et Monsieur Mono qui est au Bistro In Vivo à 21h. Je déteste le samedi, durant les festivals…

Entrevue mars 2011

Richard Séguin avec deux performances durant le Coup de coeur, Richard Séguin offre un peut de marge de manoeuvre au journalistes à l'agenda chargé. Quoique... Photo courtoisie Rogerio Barbosa

Dimanche, 6 novembre : Géraldine et Violett PI au Divan orange ou Francis Faubert et Lisa Leblanc (du Nouveau-Brunswick) à L’Esco ? C’est l’un ou l’autre. Les deux programmes commencent à 22 heures.

Lundi, 7 novembre : Ça risque d’être la journée sans… Mais si j’étais vous, je passerais au Verre bouteille, vers 20h. Le Show Cool (Vivre dans la nuit), avec René Flageole à l’animation et plusieurs artistes de cette 25e édition (on ne sait pas lesquels), c’est le genre de truc qui peut se transformer en beau délire.

Mardi, 8 novembre : Dommage pour tous les autres, mais là, Marie-Jo Théro et Richard Desjardins, ensemble, à L’Astral (20h), ça va monopoliser ma soirée. Si je veux voir l’Albertaine Mireille Moquin (qui est au Lion d’Or à 20h30), va falloir que j’aille la voir en après midi (13h30) au Bistro In Vivo. Les Zorbits et Les Indésirables, à 22 h (L’Esco), c’est jouable.

Mercredi, 9 novembre : Avec Brigitte Boisjoli, madame Révélation de l’ADISQ, qui a annulé son engagement au Club Soda, ça laisse le champ libre à la Française Marianne Aya Omac et Juan Sebastian Larobina, au Lion d’Or (20h30). Anyway, j’aurais pas été voir Brigitte Boisjoli…

Jeudi, 10 novembre : Aie, aie, aie…. Les Charbonniers de l’enfer et Le Vent du Nord au Soda (20h), Jérôme Dupuis-Cloutier avec le Belge Arno (Yes !) à L’Astral (20h) ou Chloée Lacasse et Vendeurs d’enclumes (France) au Lion d’Or (20h30). Comme Tintin dit à Milou : « Je suis perdu ». Comme j’ai vu la tournée des Charbonniers, ça risque d’être Chloée à 20 heures et Arno par la suite, mais les deux salles sont plutôt éloignées et je ne veux pas rater Vendeurs d’enclumes. Sacré problème.

FrancoFolies 16 juin 2011

Vincent Vallières ou la Française L? Va falloir choisir. Photo d’archives. Courtoisie Pascal Ratthé

Vendredi, 11 novembre : Aie, aie, aie… prise deux. Philippe B et la Française L à L’Astral (20h), ou Chantal Archambault et Vincent Vallières au Lion d’Or (20h30). Peu importe mon choix, j’arriverai peut-être à temps pour David Giguère et Fanny Bloom à L’Esco (22h).

Samedi, 12 novembre : Paul Piché qui fait un show guitare-voix pour la première fois en 2000 ans (avec Daniel Hélin en première partie au Lion d’Or), à la même heure que le spectacle hommage Danse Lhasa Danse est présenté à la Cinquième salle de la PdA. Et ça implique aussi de faire impasse sur Peter Peter et Les Breastfeeders, à L’Astral. Voir la dernière phrase du samedi précédent…

Dimanche, 13 novembre : Non, je n’irai pas voir le spectacle La Montagne secrète (Monument-National, 20 h), qui ne m’est pas destiné. Mais si vous avez de jeunes enfants, c’est un must.

Bref, vous voyez notre problème ? Sans compter qu’il faut les critiquer et les commenter, ces shows-là. Et les gens croient qu’on ne fait que s’amuser….

Il y a au moins 70 autres spectacles pas mentionnés plus haut. Vous voulez savoir lesquels ? Vous allez au www.coupdecoeur.ca et vous tentez, à votre tour, de vous concocter un parcours raisonnable.

Le mien ne l’est pas ? Tant pis pour moi.

Les commentaires sont fermés.