Roger McGuinn, tête d’affiche du Festival folk sur le canal

Roger McGuinn, le leader des Byrds, à Montréal la semaine prochaine. Photo courtoisie Festival folk sur le canal.

Le nom de Roger McGuinn est indissociable du groupe The Byrds et de Bob Dylan. Et McGuinn va lui-même résumer le passé glorieux des uns et de l’autre le 12 juin, quand il sera au Théâtre Corona Virgin Mobile pour le 6e Festival folk sur le canal.

Par Philippe Rezzonico

Presque chaque année, les organisateurs du jeune festival dont la majorité des spectacles sont présentés à l’extérieur trouvent le moyen de faire venir à Montréal une légende de l’idiome folk, du genre John Sebastian (The Lovin’ Spoonful) ou Peter Yarrow (Peter Paul and Mary).

Lire la suite

Catherine au pays de Björk

Catherine Durand, envoutante, hypnotisante et libre. Photo courtoisie Montréal en lumière/Frédérique Ménard-Aubin.

Était-ce parce que la genèse de son disque Les murs blancs du nord est née en Islande? Était-ce parce que Montréal était balayée un blizzard? Je l’ignore, mais jamais le spectre musical de Catherine Durand ne fut aussi large sur scène que mercredi soir, comme si elle avait été influencée par la plus célèbre artiste du pays nordique.

Par Philippe Rezzonico

Entendons-nous, la musique de Catherine Durand n’a que très peu à voir avec celle de Björk, mais son désir de liberté créatrice était au moins aussi grand que celui de la petite islandaise.

Lire la suite

Le meilleur spectacle de Catherine Durand. Promis.

De son propre aveu, Catherine Durand n’a jamais été très bonne pour vendre ses réalisations pourtant fort méritoires. Ça tient peut-être à sa nature un peu timide. Mais une fois n’est pas coutume.

Par Philippe Rezzonico

Quand je lui demande le plus sérieusement du monde pourquoi tout le monde devrait se précipiter ce soir à L’Astral pour assister à la rentrée montréalaise de son album Les murs blancs du nord, elle éclate de rire et lance : « Parce que ce show-là va être le meilleur! »

Voilà. C’est dit. Vous l’aurez lu ici avant tout le monde. Le spectacle que Catherine Durand va offrir ce soir à L’Astral va être le meilleur de sa carrière. Point.

Lire la suite

Le meilleur Montréal en lumière… sur papier

Bénabar, qui en était à un tout premier passage sur scène à Montréal l'été dernier revient en février. Photo courtoisie FrancoFolies/Victor Diaz Lamich.

Résumons – sommairement – le déluge: Alain Lefèvre, Daniel Piazzolla, Marie-Josée Lord, – M -, Diana Krall, Pierre Lapointe, The Zombies, Bénabar, The Planet Smashers, Karim Ouellet, Thus :Owls, Catherine Durand, Elisapie, l’Orchestre Métropolitain, Bernard Adamus, Chris Potter, Luc De La Rochellière et Andréa Lindsay, Canailles, Emilie-Claire Barlow,  l’OSM, Moran, Gros Mené, Daniel Lavoie, Anik Jean, Gaële, Fanny Bloom, Ivy, Doba, Jipi Dalpé et les 50 ans de Night Train

Par Philippe Rezzonico

Tout ça durant la 14e présentation du festival Montréal en lumière du  Et je n’ai même pas abordé le théâtre, la danse, le cirque, le volet gastronomique et tous les éléments liés à la ville-phare de 2013, Buenos Aires.

Lire la suite

Catherine Durand: bonjour tristesse

Photo courtoisie Spectra/Claudine Sauvé

La pochette, dont le blanc blafard rappelle les immensités nordiques, annonce la couleur, si l’on peut dire. Le titre de l’album nous situe d’emblée de la même façon.  Avant même d’écouter une seule note on sait que ce cinquième album de Catherine Durand nous mènera ailleurs. Et comme on aime Catherine, on entreprend le voyage avec plaisir.

Par Philippe Rezzonico

Il reste bien une trace du passé avec la présence de la guitare dans la main de l’auteur-compositrice et interprète sur cette même pochette. Et cette guitare se fait entendre à profusion durant les chansons gravées sur le compact Les murs blancs du Nord. Mais elle est moins dominante dans la proposition sonore qu’elle ne l’était pour les albums Diaporama et Cœurs migratoires, par exemple.

Lire la suite