Still Dreaming: le rêve toujours vivant

Joshua Redman, Scott Colley, Brian Blade et Ron Miles. Photo BenoirRoussdeau/Courtoise FIJM

Joshua Redman, Scott Colley, Brian Blade et Ron Miles. Photo Benoit Rousseau/Courtoise FIJM

« C’est un peu curieux, parce que, finalement, nous faisons l’hommage de l’hommage. Mais bon…»

Par Philippe Rezzonico

C’est ainsi que le saxophoniste Joshua Redman a quelque peu ironisé, mardi, à la Maison symphonique, sur l’intention qui a mené à la création du quartette Still Dreaming, qu’il forme depuis 18 mois avec ses collègues Ron Miles (cornet), Scott Colley (contrebasse) et Brian Blade (batterie).

Lire la suite

King Crimson : le triomphe absolu

Tony Levin et Robert Fripp en photographes amateurs au terme du triomphal concert de King Crimson. Photo Frédérique Ménard-Aubin/Courtoisie FIJM

Tony Levin et Robert Fripp en photographes amateurs au terme du triomphal concert de King Crimson. Photo Frédérique Ménard-Aubin/Courtoisie FIJM

On peut débattre jusqu’à demain matin, mais il est difficile de penser qu’un groupe dont les racines remontent au tournant des années 1960-1970 puise être aussi pertinent, musicalement parlant, que King Crimson l’a été lundi soir, à la salle Wilfrid-Pelletier.

Par Philippe Rezzonico

On sait que la formation actuelle regorge de musiciens chevronnés, mais encore faut-il livrer la marchandise. Ce que l’on a entendu était probablement au-delà des attentes les plus folles de n’importe quel amateur de longue date du groupe, ce qui, dans les faits, représentait le profil du festivalier qui s’était déplacé pour assister à cette soirée au Festival de jazz.

Lire la suite

FIJM: la soirée de blues que j’ai failli ne jamais voir

Charlie Musselwhite et ses musiciens Photo Frédérique Ménard-Aubin/Courtoisie FIJM

Charlie Musselwhite et ses musiciens Photo Frédérique Ménard-Aubin/Courtoisie FIJM

Depuis des années, le Festival international de jazz nous offre des programme double ou triple de blues qui ont de quoi rassasier les plus exigeants amateurs du genre.

Par Philippe Rezzonico

Cette année, l’affiche de vendredi soir proposait Buddy Guy, Charlie Musselwhite, ainsi que Steve Hill et Matt Andersen en duo. Compte-rendu.

Lire la suite

FIJM 2016 (jour 3) : le trio de Chick, le spectacle de Christian

Chick Corea, Christian McBride et Brian Blade. Photo courtoisie FIJM/Victor Diaz Lamich

Chick Corea, Christian McBride et Brian Blade. Photo courtoisie FIJM/Victor Diaz Lamich

Il est toujours sympathique de voir des artistes d’une vieille génération embrasser les habitudes d’une plus jeune. Il fallait voir Chick Corea arriver sur la scène de la Maison symphonique, vendredi, et se mettre à mitrailler la foule avec son téléphone intelligent dans les quatre coins de la salle.

Par Philippe Rezzonico

C’était encore plus sympa le voir échanger, partager et rigoler avec  ses « deux génies », le contrebassiste Christian McBride et le batteur Brian Blade, qui comptent parmi les meilleurs sections rythmiques qui soient.

Lire la suite

FIJM 2016 (jour 2) : la performance selon Hiromi

Hiromi. Photo Muga Miyat

Hiromi. Photo courtoisie/Muga Miyaharatake

Un piano, une batterie, une basse. Ça pourrait ressembler à la configuration d’un trio classique de jazz, mais ce n’est pas le cas. La batterie, presque qu’aussi gigantesque que celle de Carl Palmer, trahit ses intentions. La basse, avec son fil blanc bien visible et ses six cordes, n’est pas certes pas commune. Et devant les ivoires du piano, il y a Hiromi.

Par Philippe Rezzonico

La Japonaise semble sortie d’un manga imprimé du pays du Soleil levant. Chevelure touffue et bien relevée, sourire de poupée de porcelaine, souliers spectaculaires… Mais tout ça, est trompeur. Dès qu’elle s’installe au piano, Hiromi Uehara devient une boule d’énergie incontrôlable.

Lire la suite

FIJM 2016 (Jour 1): son prénom est Lisa

Lisa Simone. Photo courtoisie FIJM/Denis Alix

Lisa Simone. Photo courtoisie FIJM/Denis Alix

Rien de plus difficile pour quelqu’un qui désire chanter que d’être le fils ou la fille d’une légende de la musique. C’est le cas de Lisa Simone, fille de la légendaire Nina, qui se produisait pour une première fois à Montréal, mercredi, en première partie du concert d’ouverture du Festival de jazz de Melody Gardot.

Par Philippe Rezzonico

Elle aura finalement attendu le début de la cinquantaine avant de lancer un premier disque solo avec son nom bien à elle sur la pochette (All is Well, 2014), même si elle a passé sa vie d’adulte à jouer et à chanter sur les scènes de Broadway.

Lire la suite

Brad, Bach et Beatles

Brad MelhdauUn artiste et son piano à la Maison symphonique. Telle était la mise en scène, vendredi soir, pour le retour de Brad Mehldau à Montréal, lors d’un concert du Festival international de jazz à l’année. Une mise en scène déjà vue et vécue à maintes reprises, notamment au Gesù en 2000, 2008 et 2011, ainsi qu’à cette même Maison symphonique, il y a deux ans.

Par Philippe Rezzonico

En toute franchise, un tel exercice sans filet s’avère d’ordinaire plus convaincant dans une salle intimiste comme le Gesù, plutôt que dans une IMMENSE salle comme la Maison symphonique, qui paraît encore plus vaste quand les spectateurs sont moins nombreux que lors d’une prestation durant le FIJM.

Lire la suite

La profondeur du Festival international de jazz de Montréal

Le Preservation Hall Jazz Band/Photo courtoisie

Le Preservation Hall Jazz Band/Photo courtoisie

Melody Gardot en ouverture et le Preservation Hall Jazz Band en clôture, le trompettiste Christian Scott pour la première série Invitation et le pianiste Kenny Baron pour la seconde. Rufus Wainwright et Emilie-Claire Barlow en mode symphonique, Lauryn Hill, Trombone Shorty et  le Sugarhill Gang pour mettre le feu.

Par Philippe Rezzonico

Entre ces extrêmes, des tas de concerts de jazz avec Steve Coleman, Larry Coryell et Éric Truffaz, la célébration des 75 ans de Blue Note,  des duos féminins tels Karen Young et Coral Egan, les sœurs Wainwright (Martha et Lucy) ainsi que les concerts d’adieu de Guy Nadon et Oliver Jones.

Lire la suite

FIJM 2016: Melody, Gregory, Stacey et les autres…

Melody Gardot. Photo courtoisie FIJM

Melody Gardot/Photo courtoisie FIJM

Le Festival international de jazz de Montréal mettra en vedette des voix de choix lors de sa 37e présentation, du 29 juin au 9 juillet, avec Melody Gardot, Gregory Porter et Stacey Kent, sans oublier des instrumentistes de talent.

Par Philippe Rezzonico

Avec sa voix aussi envoutante que mystérieuse, Melody Gardot a su subjuguer les festivaliers depuis son premier passage au FIJM, lors d’un trio de spectacle présenté en 2008, au Théâtre du Nouveau Monde.

Lire la suite

FIJM 2015: Trio Marc Cary, bon coeur, ratés techniques

Marc Cary. Photo Becca Meek

Ce n’est jamais un bon signe de voir un musicien grimacer, comme si son instrument le martelait de coups, sur une scène.

Par François Vézina

Dès Beehive, la deuxième pièce présentée par le trio Marc Cary, il était évident que quelque chose clochait sur la scène de l’Astral. Déjà, lors de la pièce précédente, l’auditeur était resté sur sa faim.

Lire la suite