Coup de cœur : Cormier électrique, acoustique et en or

Louis-Jean Cormier et Guillaume Chartrain à l'église Saint-Pierre-Apôtre. Photo courtoisie Coup de coeur/Jean-François Leblanc.

Louis-Jean Cormier acoustique. Dans une église, en plus. La belle proposition que voilà. Ça fait quelques semaines que l’on salive. Voir et entendre la tournée de l’album Le treizième étage dans ce contexte, ça ne doit pas être ordinaire.

Par Philippe Rezzonico

Pourtant, à peine assis sur l’inconfortable banc en bois de l’église St-Pierre-Apôtre – celle en face de la tour de Radio-Canada -, presque au-dessous de la sacristie, je remarque que les instruments alignés sur la scène pas conventionnelle me semblent être des guitares et basses électriques. Diantre. Aurais-je mal lu l’affiche?

Lire la suite

L’Autre Gala de l’ADISQ : lauréats et constats

Louis-Jean Cormier a obtenu le Félix pour l'Album de l'année - Choix de la critique. Photo d'archives Alain Décarie.

Entre les triomphes attendus et les réelles surprises, l’identité des lauréats de L’Autre Gala de l’ADISQ présenté, mardi soir, pourrait être une bonne indication des couronnements à venir dimanche prochain, lors du 35e Gala de l’ADISQ.

Louis-Jean Cormier, Les sœurs Boulay, Manu Militari, Céline Dion, Half Moon Run et  Jérôme Minière sont repartis avec un Félix au terme de cette soirée où il n’y a à peu près jamais d’artiste qui se démarque en raison de la présence de catégories de genres musicaux différents.

Lire la suite

Francos 2013, jour 9: le marathon

Louis-Jean Cormier au Métropolis. L’un des moments marquants des 25e FrancoFolies. Photo ULB/Courtoisie FrancoFolies de Montréal

Pas moyen d’y échapper. Au moins une fois durant un festival, le nombre d’artistes que l’on veut voir se disputent des plages horaires similaires. Pas le choix. Ou bien tu acceptes d’emblée de ne voir que des portions de prestations, ou bien tu décides de faire impasse sur des spectacles.

Par Philippe Rezzonico

Pas question de faire impasse sur quiconque dans le dernier droit des FrancoFolies. Bref, marathon en vue. Prêts à suivre le guide? 10, 9, 8, 7, 6, 5, 4, 3, 2, 1… C’est parti!

Lire la suite

Prix Juno: Louis-Jean Cormier et Leonard Cohen récompensés

Leonard Cohen est l'artiste de l'année au Prix Juno. Photo d'archives.

Le travail de Louis-Jean Cormier, Leonard Cohen, Grimes, Lorraine Klaasen et Karina Gauvin a été salué, samedi, lors du gala hors d’ondes des Prix Juno présenté à Régina.

Le Treizième étage, de Cormier, a obtenu le Juno décerné à l’Album francophone de l’année face à ceux d’Amylie (Le Royaume), Avec pas d’casque (Astronomie), Lisa LeBlanc (Lisa LeBlanc) et Marie-Pierre Arthur (Aux Alentours).

Cormier n’était pas sur place pour recevoir son prix, lui qui est présentement en tournée.

Lire la suite

25e anniversaire des FrancoFolies: ils seront tous là

Robert Charlebois, que l'on voit ici avec Louise Forestier sur scène en 2010, célèbrera ses 50 ans de carrière lors des 25e Francofolies. Photo d'archives Catherine Lefebvre.

Quand un festival prestigieux atteint le quart de siècle, il est impératif que sa programmation reflète les bases sur lesquelles il a bâti sa charpente et que l’on propose au public des événements spéciaux et des artistes qui résument sa raison d’être.

Par Philippe Rezzonico

En rendant hommage à de légendaires disparus et en proposant une affiche qui regroupe de vibrants ambassadeurs des toutes les déclinaisons de la chanson francophone d’ici et d’ailleurs, la programmation en salle des 25e FrancoFolies de Montréal (13 au 22 juin) survole le passé, conjugue au présent et a le regard tourné vers l’avenir.

Lire la suite

Spectacles 2012 (1) : les 10 meilleurs spectacles…d’ici

Marie-Pierre Arthur en feu aux FrancoFolies. Photo courtoisie FrancoFolies/Jean-François Leblanc.

Les ventes de disques battent de l’aile, mais si l’on mesure une année par la qualité de ses spectacles, la cuvée 2012 est au nombre des bons crus de récente mémoire.

Par Philippe Rezzonico

Que ce soit ceux d’ici ou d’ailleurs, force est d’admettre que bien peu d’artistes montent sur les planches sans pouvoir offrir une proposition conséquente à leur œuvre, bien structurée et étoffée, peu importe leur genre musical.

Des clubs aux arénas et aux stades d’ici et d’ailleurs, tout en passant par les spectacles à ciel ouvert, voici une rétrospective en trois volets portant sur les spectacles vus en 2012. Comme toujours, on n’a pas pu tout voir et on compte trop de soirées où l’on a dû faire des choix déchirants : le Centre Bell avec Radiohead ou la Place des festivals pour voir  Loco Locass?

Lire la suite

Concert-bénéfice pour Denis Blanchette: Rassemblement émouvant

Céline Dion, émue, est venue interprter L'amour existe encore en ouverture du spectacle. Photo alain Décarie.

C’est l’histoire d’une tragédie. Le spectacle en mémoire à Denis Blanchette présenté lundi au Métropolis n’aurait jamais dû avoir lieu. Parce que Denis Blanchette devrait être encore au poste, à faire son boulot de technicien de scène. Mais la vie est remplie de tragédies personnelles et collectives, de gestes injustes et incompréhensibles. L’événement qui est survenu le 4 septembre au terme de la soirée des élections provinciales nous marquera encore longtemps.  Et lundi, il était temps de commencer à l’exorciser.

Par Philippe Rezzonico

Cette tragédie, personnelle pour Denis Blanchette, sa famille, ses proches et son ami Dave Courage, également blessé lors du rassemblement du Parti québécois dans la salle de la rue Sainte-Catherine, a eu une forte résonance politique et linguistique.  Pourrait-elle, au plan collectif, creuser un peu plus le fossé qui sépare parfois nos deux solitudes? Les artistes ont répondu unanimement « non »,  uniquement en faisant acte de présence.

Lire la suite

Dix ans de FME: un désir, du succès et un peu de chance

Lisa LeBlanc, à l'avant-plan, est l'une des têtes d'affiche de la 10e édition du FME. Photo d'archives Catherine lefebvre.

Le coup de fil est survenu en 2004, à l’approche de la deuxième présentation du Festival de musique émergente. Ariane Moffatt voulait absolument participer à l’édition annuelle, elle qui avait raté la première dont elle avait tellement entendu parler.  Sandy Boutin savait alors que le FME était un succès. Restait maintenant à en assurer la pérennité.

Par Philippe Rezzonico

L’anecdote racontée par Boutin, le gérant de Karkwa et président de l’étiquette de disque Simone, résume bien cette année folle que fut la deuxième édition. Celle qui s’amorce jeudi est la dixième du festival qui a pignon sur « rue » en Abitibi-Témiscamingue. Pour le président et l’un des cofondateurs du FME, si le festival de 2012 marque le 10e anniversaire de l’événement, en rétrospective, ce n’est pas la première présentation qui lui a donné des sueurs froides. Ce fut la deuxième…

Lire la suite

Karkwa: ce n’est qu’un au revoir?

Martin Lamontagne, Julien Sagot, François Lafontaine, Stéphane Bergeron et Louis-Jean Cormier. Photo d'archives. Courtoisie Rogerio Barbosa.

Toujours un réel plaisir de retrouver les boys de Karkwa, comme ce fut le cas mercredi, à quelques jours de la parution de leur disque Karkwa Live, disponible mardi prochain. En fait, on avait l’impression que le sentiment était le même… entre eux.

Par Philippe Rezzonico

Pour le journaliste, c’était une première «rencontre» avec le band depuis le spectacle du groupe au Métropolis en décembre dernier, mais il était évident que Louis-Jean Cormier, François Lafontaine, Stéphane Bergeron, Martin Lamontagne et Julien Sagot n’ont pas multiplié les réunions depuis lors. Il y a des tas de signes qui ne trompent pas.

Lire la suite

L’avenir de Karkwa : les aléas de la vie

Martin Lamontagne, Julien Sagot, François Lafontaine, Stéphane Bergeron et Louis-Jean Cormier. Photo d'archives. Courtoisie Rogerio Barbosa.

Petite commotion la semaine dernière dans le cyberespace et les médias. La « pause » de Karkwa cacherait-elle la fin du groupe ? La rumeur alimentée par une manchette alarmiste a été démentie par Louis-Jean Cormier sur la page Facebook du groupe avec un statut qui a été salué par 1 258 « J’aime » depuis lors. Affaire classée ? Pas vraiment. Analyse.

Par Philippe Rezzonico

Lors de la remise de la plaque soulignant la certification Or de l’album primé Les Chemins de verre en décembre, Karkwa a annoncé la couleur : l’année 2012 serait celle d’une pause collective après 14 ans d’existence, quatre albums, des Félix, un Juno et un Prix Polaris qui leur a valu une reconnaissance au-delà des frontières du Québec.

Les boys ont  confirmé des projets amorcés en 2011 ou à venir : l’album solo de Julien Sagot (Piano mal) mis en marché aujourd’hui ; la réalisation de François Lafontaine du disque de sa conjointe Marie-Pierre Arthur (Aux Alentours) qui sort le 7 février, la production de Louis-Jean Cormier du compact de Lisa Leblanc, ainsi que la parution de son propre album solo, à venir plus tard en 2012. Pas de vagues. Tout baigne.

Lire la suite