Radio-Canada et la chanson: 75 ans d’un mariage exceptionnel

Nommez ça le Graal ou la voûte aux raretés. Désignez ça comme étant une version audio de Retour vers le futur ou une anthologie musicale. Estimez qu’il s’agisse autant d’un devoir de mémoire que d’une contribution inestimable à notre culture. Peu importe. L’écoute intégrale du coffret 75 ans 75 chansons, de Radio-Canada, est absolument in-con-tour-na-ble pour quiconque ayant un rapport amoureux avec notre chanson d’ici.

Par Philippe Rezzonico

Cinq disques survolent l’existence du diffuseur public (1936-2011) et de ses noces d’albâtre avec la chanson québécoise. En jetant un œil sur le verso du boîtier, on voit que le découpage est chronologique, comme il se doit : un premier quart de siècle (1936-1960) dont les chansons sont regroupées sur le compact gramophone (petit dessin à l’appui), ainsi que les tranches 1960-1970 (microsillon), 1970-1980 (cassette quatre pistes), 1980-2000 (disque compact) et 2000-2011 (iPod). Bien pensé.

La sélection des enregistrements couvre toutes les périodes, mais aussi une multitude d’émissions diffusées à la radio ou à la télévision : Le quart d’heure de la bonne chanson (années 1940), Le réveil rural, Café des artistes (1950), Chez Miville, Les couche-tard, Jeunesse oblige (1960), Vedettes en direct, Les beaux dimanches, Zoom (1970), Allo Boubou, Faut voir ça (1980), Studio libre, La Fureur (1990), Un p’tit air de samedi soir, Les refrains…, Studio 12, M pour musique (2000) et j’en passe.

Lire la suite