Shirley Alston Reeves: la pionnière des groupes de filles

Il y a eu The Marvelettes, The Chiffons, The Supremes, The Shangri-las, Martha Reeves and the Vandellas, The Angels et même les Spice Girls, plus de trois décennies après l’âge d’or des « girls groups ». Mais avant toutes ces femmes, il y a eu The Shirelles et leur chanteuse, Shirley Alston Reeves.

Par Philippe Rezzonico

Née Shirley Owens à Passiac, New Jersey, la chanteuse américaine sera de passage au Rialto samedi soir, avec Freddy Cannon et The Crystals, un autre groupe de filles qui aura marqué l’histoire de la pop américaine au début des années 1960. The Shirelles furent toutefois des pionnières des années 1950.

Lire la suite

Arthur H: l’amour toujours, l’amour du français

Arthur H: musique sensuelle encore et toujours. Photo courtoisie Diane Sagnier.

Arthur H se produit à Pop Montréal ce week-end lors d’un deuxième passage au Québec cette année, après sa présence au festival Montréal en lumière en février. Au menu, encore une fois les nouvelles compositions de Baba Love, un opus né il y a moins d’un an qui marquait une rupture avec le récent passé de l’un des artistes français les plus assidus et les plus prisés du Québec.

Par Philippe Rezzonico

Au plan musical, Baba Love avait surpris en raison des textures sonores – beaucoup d’éléments électro – et du rythme. Il y a sur ce disque des compositions fougueuses au tempo rapide comme rarement Arthur H nous en avait gratifié. On avait pu mesurer ça de près au Club Soda il y a quelques mois. C’était fiévreux.

Cet enrobage s’accompagnait aussi d’un changement complet de musiciens, de gérance, de tourneur… Bref, l’entreprise avait des allures de renouveau.

Lire la suite

Daran : belles caresses, méchantes claques

Daran, que l'on voit ici lors des FrancoFolies 2011, était en feu, jeudi, au Rialto. Photo d'archives. Courtoisie Pascal Ratthé.

Il aimait tellement le Québec qu’il est venu s’y établir. Et il a tant d’amis ici que ces derniers accourent quand il leur demande de venir jouer avec lui. La combinaison de ces éléments a mené à la rentrée montréalaise de Daran, jeudi, au Rialto. Nouvelles chansons, vieux tubes, musiciens complices et plaisir palpable au menu.

Par Philippe Rezzonico

Modeste, le Daran. Il nous avait dévoilé la liste de ses invités (Louis-Jean Cormier, Marie-Jo Thério, Catherine Durand, Antoine Gratton) en entrevue il y a quelques jours, mais il ne voulait pas mettre d’emphase là-dessus, de peur qu’il donner l’impression qu’il se servait d’eux pour mousser sa rentrée. On pense qu’il n’avait rien à craindre tant les liens d’amitié avaient l’air solides sur les planches.

Lire la suite

Daran: la somme de ses fils rouges

Daran, que l'on voit lors des FrancoFolies, fait sa rentrée montréalaise jeudi, au Rialto.. Photo courtoisie FrancoFolies/Victor Diaz-Lamich.

Daran, le néo-québécois, fera la rentrée montréalaise de son album L’homme dont les bras sont des branches, jeudi soir, au Rialto. Bien plus que sa première rentrée depuis qu’il est officiellement citoyen du Québec, l’événement est à bien des égards un lien en continu. Le fil rouge qui relie son œuvre passée et présente depuis ses débuts.

Par Philippe Rezzonico

Il ne s’attendait probablement pas à ça, l’ami Daran, quand il a une fois de plus traversé l’Atlantique il y a deux ans, cette fois pour s’établir pour de bon au Québec. Je fais allusion ici au climat social, d’ordinaire placide, qui prévaut – ou plutôt prévalait – chez nous en regard de que l’on voit dans l’Hexagone.

Lire la suite

Ariane Moffatt: femme orchestre comblée et assumée

Ariane Moffatt, sans filtre, avec les nouvelles chansons de MA. Photo Catherine Lefebvre

Quiconque ayant assisté à l’un ou l’autre des spectacles d’Ariane Moffatt cette semaine au Rialto est arrivé à la même conclusion. En langage imagé de hockey, on dirait qu’Ariane avait le goût de «manger les bandes» si l’on se fie à son enthousiasme sur les planches qui ressemblait à une délivrance. Ce qui n’est pas loin de la vérité, en définitive, quand on sait comment MA a vu le jour.

Par Philippe Rezzonico

«Manger les bandes ? Oui, ça serait une bonne façon de décrire mon état d’esprit, rigole Ariane en éclatant de son rire caractéristique. Disons que j’avais faim », ajoute-elle, quelques heures avant son passage de samedi à l’émission Belle & Bum.

Lire la suite